Il y’a un an, je (Marion), me suis lancée tête la première dans un projet un peu fou : créer un webzine axé sur le travail pour les femmes en moins d’un mois. J’ai donc brainstormé quelques heures, acheté un nom de domaine et je me suis lancée.

15 jours plus tard, Grls gang voyait sont premier article publié et la communauté débutait sur instagram. Les débuts ont été assez rapides. Les idées d’articles venaient facilement, les gens étaient intéressés et les lectrices arrivaient de plus en plus nombreuses chaque jour. J’ai eu l’occasion de suivre le programme Gold up de The Family et même de pitcher le projet devant pas mal de monde (la vidéo est ici et je suis tout à la fin. Mais tu peux regarder aussi tous les pitchs des copines car elles sont beaucoup plus douées que moi sur scène). Durant ce programme, j’ai pu développer mes ambitions et affiner un peu la vision que j’avais du projet. Je me suis rendue compte que je n’avais pas envie de parler uniquement de carrière et que j’avais envie de parler de sujets très divers. Je suis donc repartie en phase de brainstorming pour savoir comment intégrer divers sujets et diverses voix dans le projet, aussi bien pour le webzine que pour les évènements que j’avais envie de mettre en place.

Et puis en septembre, après quelques mois à porter à bout de bras mon activité de freelance, mes cours en tant que prof et le développement de grls gang, j’ai fait un burn out. J’ai donc tout mis en suspend pour me consacrer sur ma santé et sur l’activité qui me rapportait de l’argent : mon freelance. Et puis les mois sont passés, l’envie de reprendre le projet est revenue et j’ai décidé de transformer le projet de manière à ce qu’il incarne vraiment ce que je voulais qu’il soit.

J’ai donc commencé par me pencher sur la direction générale à lui donner. Je voulais que Grls Gang soit un webzine féminin pas niais. Je voulais m’adresser aux femmes telles que je les croise tous les jours. A celles qui aiment la culture, à celles qui veulent développer leur carrière (ou pas), à celles qui veulent savoir comment travailler sur elles-même, à celles qui baisent (ou pas), à celles qui veulent comprendre la société qui les entourent, à celles qui veulent parler d’argent, à celles qui veulent parler de sport, à celles qui veulent s’inspirer, etc etc… Bref, je voulais faire un webzine féminin qui ne soit pas focalisé sur la mode, le maquillage et l’envie de plaire (même si ces sujets pourront être abordés de temps en temps).

Une fois que l’idée a pris forme, j’ai décidé de m’entourer. Je voulais un webzine dans lequel toutes les voix soient représentés. J’ai 30 ans, je suis blanche, je suis à mon compte, je suis célibataire sans enfant, je suis relativement privilégiée financièrement et, même si j’écoute les autres autour de moi et je m’éduque, je ne peux pas représenter toutes les visions de la société. Pour ça, j’ai décidé de faire 2 choses. Tout d’abord, j’ai décidé d’essayer, autant que possible d’aller interviewer des gens afin de mettre en avant d’autres façon de voir la vie. Et ensuite j’ai décidé de m’entourer. J’ai passé un appel à bénévoles (puisque Grls gang ne gagne pas d’argent) et je suis passée de moi toute seule à nous, un groupe de 8 personnes, de 24 à 50 ans, avec différents vécus et différents centres d’intérêt. Chacune a choisi de s’investir en fonction de ses disponibilités, certaines à raison d’un article tous les 2 mois, d’autres à raison de 2 ou 3 articles par mois. Nous avions prévu la date de re lancement le 3 avril.

Et puis le covid s’en est mêlé. Certaines sont tombées malades, d’autres ont dû faire l’école à la maison et certaines situations professionnelles se sont vraiment fragilisées.  Nos interviews sont tombées à l’eau, les partenariats prévus se sont annulés et personne n’a pu gérer le re lancement. Les semaines ont passé, la situation ne s’est pas améliorée, mais l’envie de revenir était toujours là.

J’ai donc pris la décision de re lancer Grls Gang aujourd’hui, seule. Les autres membres reviendront dès qu’elles le pourront, probablement au fil de l’été. Il a fallu faire une croix sur nos envies d’interviews vidéo, de partenariats super travaillés et revenir à de la simplicité. Cet été, il n’y aura donc pas 50 articles par mois, mais plutôt 3 à 4 par semaine. Nous ne pourrons pas être partout, mais nous nous concentrerons sur le webzine, la newsletter et instagram. Nous repartons dans une version très simple mais nous repartons.

NOUS SOMMES GRLS GANG, ET NOUS SOMMES DE RETOUR ! 

 

A partir de la lundi prochain, il y’aura 3 à 4 articles par semaine. Le meilleur moyen d’être au courant est de nous suivre sur les réseaux sociaux et de s’abonner à la newsletter. Nous vous enverrons toutes les semaines un mini article ainsi qu’un récap des articles parus dans la semaine.

Si vous êtes entrepreneure ou porteuse de projet et que vous souhaitez nous partager vos infos, vous pouvez nous envoyer un mail à Grlsgangteam@gmail.com . J’ai très envie de mettre en avant chaque semaine un projet à soutenir (et notamment en crowdfunding), mais je n’aurai pas le temps de tout chercher par moi-même au début. Donc n’hésitez pas à envoyer un mail !

Si vous avez envie de vous impliquer dans le projet, vous l’avez bien compris, nous sommes preneuses ! Envoyez-nous un mail à grlsgangteam@gmail.com en nous expliquant ce que vous avez envie de faire et de quel temps vous disposez. Le but est que chacune puisse faire ce qui lui plait et que je m’occupe du reste.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.