C’est dans un beau parc du 15ème arrondissement qu’on a donné rendez-vous à Audrey, jeune étudiante à l’ISIT.  On en a profité pour en connaître plus sur son parcours professionnel et sur ce qu’elle comptait faire plus tard. 

Bonjour Audrey, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Audrey. Je suis étudiante en dernière année et j’effectue un master en communication interculturelle et traduction à l’ISIT et je serai donc diplômée en octobre 2019. Actuellement, je suis en stage au sein du groupe La Poste.

Peux-tu nous parler de tes anciennes expériences professionnelles ?

J’ai principalement fait des stages, c’est une obligation dans mon école. Ça fait donc 5 ans que j’en effectue, dont 1 à Londres, 1 à Madrid. A partir de ma troisième année, j’ai voulu me spécialiser un peu plus. Il fallait choisir entre communication, traduction, management et d’autres options. Moi, j’ai opté pour la traduction.

Pourquoi la traduction ?

J’ai opté pour la traduction car c’est un domaine qui me plaisait beaucoup. J’avais d’ailleurs rejoint l’ISIT car ils sont justement reconnu pour leur spécialisation en traduction.

Comment s’est passé ton stage en traduction ?

J’étais dans une petite structure où j’avais pour mission de traduire intégralement leur site web en anglais. Ça s’est très bien passé et je m’entendais très bien avec l’équipe. Malheureusement, je me suis rendue compte que la traduction, même si ça me plaît, n’était pas un domaine dans lequel je me voyais travailler toute ma vie. C’est trop monotone et répétitif à mon goût. J’ai envie d’un travail qui pourra me permettre de ne pas m’ennuyer, d’être plus polyvalente. 

C’est là où tu as eu ton déclic ?

Tout à fait ! L’année suivante, je me suis donc orienté vers la communication car c’est un domaine plus large avec plus de missions variées.

Du coup, j’ai pu réaliser un autre stage de 4 mois où je faisais de la communication interne et externe pour un bailleur de logement social. Je faisais beaucoup de supports, de lettres aux locataires… J’ai aussi contribué à la rédaction d’un journal qu’ils publient 2 fois par an sur ce qui se passe dans les logements, les résidences, etc. J’ai fais un peu d’événementiel aussi, où j’ai pu organiser notamment un salon en pleine air. 

C’est là où je me suis rendue compte que ce domaine me plaisait vraiment. Pour mon stage de fin d’étude, j’ai voulu chercher quelque chose qui me permettrait d’allier communication et événementiel. C’est là que j’ai eu une opportunité avec le groupe La Poste.

C’est une bonne chose pour toi ! Quel est ton rôle au sein de cette entreprise ?

Je suis chargée de communication au sein du groupe La Poste. Je m’occupe d’une filière qui est assez récente puisque elle a été crée en 2016.

Quelles sont tes missions ?

Je viens en appui sur les Newsletters hebdomadaires. On a également des Newsletters trimestrielles qu’on réalise avec une agence. Je fais aussi un peu d’événementiel avec l’organisation des deux plénières annuelles pour cette filière de La Poste. J’organise de A à Z celle de septembre 2019 en m’occupant des relations avec les prestataires, la création de supports, je gère les invitations et la liste des intervenants, etc. 

Je fais aussi un peu de réseau social interne car il y a beaucoup de questions de procédures donc mon rôle est de les renvoyer vers les bonnes personnes. 

As-tu eu des gros projets à gérer ?

Aussi, j’ai un mémoire de stage à réaliser pour ma dernière année. Mes responsables m’ont donné pour projet la création d’une base documentaire mais sur un site internet qui est SharePoint où je stocke donc les documents. Ce besoin de création d’une base documentaire est parvenue car depuis la création de cette nouvelle filière, il est difficile de retrouver certains documents. J’ai donc entièrement crée un site web dédié à ça. Dans ce cadre là, j’ai travaillé avec mes responsables sur l’arborescence, sur quels documents ont devaient mettre dessus, etc. J’ai créé différents visuels puis j’ai effectué un test utilisateur pour avoir un retour des personnes concernés afin de savoir si ça leur convenait, s’ils souhaitent rajouter ou modifier des choses. Ensuite, j’ai présenté le projet à toute l’équipe pour leur expliquer le fonctionnement du site. Maintenant, je forme mes responsables dessus car je suis la seule à savoir l’utiliser donc je suis aussi en train de faire un guide utilisateur.

C’est d’ailleurs grâce à ça que je me rends compte que l’attrait digital de nos jours est très important. La création, la maintenance de site web… C’est des compétences que j’aimerai bien développer au travers de formations en ligne ou autres.

Le groupe La Poste est une grande entreprise. Qu’as-tu ressenti quand tu les a rejoints ?

A vrai dire, un peu de peur au début. Mon équipe actuelle est composée de 5 personnes donc vu que c’est une petite équipe, je n’ai pas l’impression d’être dans un grand groupe, pourtant c’est le cas *rire*. Mais c’est vrai que ça m’a fait bizarre car j’ai toujours été dans de toute petite structure dans mes précédents stages. L’organisation de travail est complètement différente mais c’est intéressant de voir cette différence justement.

Comment t’es-tu démarqué lors de ton entretien ?

Très bonne question ! Je ne sais pas si c’est ma présentation ou mon CV qui a joué… C’est sûrement une question de feeling aussi. 

Petite anecdote assez sympa ; lors de mon entretien, j’ai mentionné le fait que j’avais fait un stage à Londres et mon Erasmus en Irlande. Il se trouve qu’un de mes responsables avait vécu à Londres pendant 2 ans et qu’il avait aussi été en Irlande, pays qu’il adore. A la fin de l’entretien, son collaborateur lui a demandé ce qu’il avait pensé de mon profil et il a répondu en rigolant “Oh bah moi, ça me va ! Elle adore le Royaume-Uni” *rire*.

C’est super ! Et alors, l’intégration, c’était comment ?

Ils m’ont tout de suite mise à l’aise. Ils m’ont fait participer à leur plénière de mars, alors que je commençais en avril. J’ai pu rencontré toute l’équipe. Ils m’ont tout de suite dit qu’avec eux, ce serait uniquement du tutoiement et qu’ils étaient une équipe cool sans prise de tête. J’aime beaucoup travailler avec eux, ils sont vraiment investis dans leur travail et il y a une bonne ambiance. 

Tant mieux si ça s’est bien déroulé. Que compte-tu faire après ?

Une fois mes études et mon stage terminé, je compte rester dans la communication externe et/ou interne, avec si possible de l’événementiel.

Y a-t-il un domaine particulier qui t’intéresserait ?

Oui ! J’ai toujours aimé la littérature. Je lis beaucoup, je participe à des salons littéraires, c’est quelque chose que j’aime. J’aimerai donc travailler dans le domaine de la culture. Idéalement, dans l’édition. Même si je sais que c’est un milieu très fermé et que c’est difficile de s’y trouver une place. Sinon, tout ce qui touche à la culture, l’organisation de salon littéraire, le cinéma, les festivals, la diffusion de la culture auprès du public… Tout ça me plaît. 

Je vais essayer de postuler dans les mairies car il y a des services culturels donc ça pourrait correspondre à ce que je recherche. Tant que je suis dans une entreprise où je me reconnais dans leurs valeurs et qui reste dans la communication, je suis partante.

Ok ! Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Trouver de l’emploi après mes études et respirer l’air frais de la Bretagne *rire*.

On te le souhaite !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter Audrey sur son compte Linkedin 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.